US MUSSIDAN SAINT MEDARD : site officiel du club de foot de MUSSIDAN - footeo

LA UNE DE SUD OUEST SPORTS

22 janvier 2010 - 20:24

FOOTBALL LIGUE D'AQUITAINE, MUSSIDAN-ST-MÉDARD. À l'image de son capitaine Sylvain Lessenot, le club de PH, qui se rend à Bazas dimanche, a fait de la formation son principal atout

D ire que la formation est le fil conducteur de la politique de l'US Mussidan Saint-Médard est un doux euphémisme. Symbole, s'il en fallait un, de cette philosophie : Sylvain Lessenot, capitaine de l'équipe fanion du club qui évolue en Promotion d'Honneur. À l'instar de Marc Planus aux Girondins, Sylvain Lessenot, lui aussi défenseur central, est toujours resté fidèle à son club formateur. Autant dire qu'il connaît les moindres recoins du Stade des Mauries, et que l'ambiance et la politique de ce club présidé par son père n'ont aucun secret pour lui.

Aujourd'hui, à presque 31 printemps dans une équipe où la moyenne d'âge culmine à 22 ans, il fait figure d'ancien. Intégré dès ses 18 ans en équipe 1, il fut nommé capitaine peu de temps après. Une fierté pour ce club de la Vallée de l'Isle attaché à la formation.

Une jeunesse encore tendre

Preuve en est, environ 80 % de l'effectif de l'équipe 1 est composé de jeunes joueurs formés ici. Cette philosophie a porté ses fruits il y a quelques années, lorsque Mussidan était redescendu en Excellence.

Pour reconstruire et retrouver un niveau plus élevé, le club s'est appuyé sur une génération dorée, âgée aujourd'hui d'environ 20 ans. Un groupe qui a grandi ensemble et qui a tout raflé dans les catégories jeunes : champion de Dordogne d'Excellence en moins de 13, moins de 15 et moins de 18 ans. Sylvain Lessenot fut d'ailleurs entraîneur de l'équipe championne en moins de 13 ans : « Cela fait bizarre car j'ai coaché certains d'entre eux alors qu'ils avaient 13 ans et désormais, nous jouons ensemble ! »

Cette vague de jeunesse a permis aux Mussidanais de grimper les échelons en montant successivement d'Excellence en Ligue, puis en Promotion d'Honneur. Une classe biberon qui coûte néanmoins quelques points au classement cette année : « C'est vrai qu'il nous arrive de manquer un peu d'expérience... On a du mal à gérer certains moments-clefs des matches comme les temps forts, où l'on peine à concrétiser. » En témoigne une défaite rageante face à Sarlat, en Coupe de Dordogne, dans les dernières secondes de la partie.

« Discret, mais écouté »

Passé lui aussi dans le moule de la formation mussidanaise, il n'oublie pas de rappeler que tous les éducateurs et entraîneurs appartiennent à la maison ciel et blanc.

Le plus bel exemple est Mickaël Tessoneau, désormais entraîneur de la « première », qui fut joueur au club avant de diriger l'équipe réserve. Sylvain se souvient d'ailleurs de son premier coach en équipe fanion, celui qui lui a fait confiance : Nicolas Pradines. Un de ses fils est « un leader jeune, » selon ses dires. Et l'autre, Thomas, évolue actuellement au Bergerac Foot, en CFA 2.

Au sujet de son capitaine et ami, Mickaël Tessoneau, l'entraîneur Mussidanais, ne tarit pas d'éloges : « C'est un garçon qui a d'énormes qualités humaines et, avec les facilités techniques qu'il a, il aurait sans doute pu aller jouer ailleurs. Mais il est resté, par amour du maillot. » Il souligne également son rôle prépondérant dans le vestiaire. « C'est quelqu'un de discret, mais écouté. Quand il parle, les jeunes savent que c'est important. »

Une bande de potes

Mais à entendre parler Sylvain Lessenot, on se rend compte que l'USMSM n'est pas qu'une simple équipe de football. « À Mussidan on est dans une sorte de cocon, une vraie bande de potes qui a plaisir à se retrouver. On fait d'ailleurs régulièrement des soirées tous ensemble ».

Un cocon où la famille Lessenot semble bien installée puisque le père de Sylvain est président depuis désormais quinze ans. Son frère, Vincent, joue pour sa part à ses côtés, au sein de la défense. À 31 ans, et avec quelques problèmes récurrents au tendon, il n'imagine pas son avenir ailleurs. La relève de la famille Lessenot est d'ailleurs assurée ! Sylvain s'occupe cette année des débutants du club où évolue... sa petite fille ! La formation, encore la formation...

Auteur : Antoine Beneytou

 

Commentaires

Aucun sondage